Si vous avez un site internet, vous avez surement lié votre compte à un Google Analytics pour pouvoir étudier ses statistiques (et si ce n’est pas fait je vous conseille vraiment de le mettre en place). Et là se pose la question du taux de rebond … Qu’est-ce que c’est ? Comment l’analyser ? C’est ce que je vais traiter dans cet article 😉 .

Définition

Le taux de rebond, ou bounce rate en anglais, est un indicateur du pourcentage d’internaute qui sont venus sur votre site et qui sont partis sans avoir consulté d’autres pages ou cliqué sur un lien ou un bouton d’action. Cela concerne aussi une longue période d’inactivité sur votre page (30 min). C’est pourquoi, on dit généralement qu’un site doit avoir un taux de rebond inférieur à 50% pour avoir de bons résultats.

Mon Expérience du taux de rebond

Ce que j’ai appris…

Durant mes études de communication digitale, j’ai été en alternance dans une agence de communication. J’étais en charge du community management et du référencement naturel et payant de sites internet de clients. De ce fait, j’avais entre autre pour tâche d’analyser les données fournies par Google Analytics et de produire un plan d’action mensuel aux clients pour améliorer ces données. C’est là que j’ai rencontré le taux de rebond.
J’avais pour mission de m’assurer qu’il soit le plus bas possible. En effet, plus le taux de rebond est élevé, plus cela signifie que les utilisateurs viennent sur la page et s’en vont sans rien avoir fait… Par extrapolation cela veut dire que le site n’a pas capté leur intention ! Pour un commerce c’est l’équivalent d’une personne entrant dans le magasin, et sortant immédiatement, sans avoir regardé ou touché les produits. Donc plus le taux de rebond est bas, plus les internautes effectuent des actions sur le site.

comprendre le taux de rebond google analytics webmarketing com'quat communication végétale digitale

… Ce que l’expérience a fait apparaître !

Or, durant mes études et les cours que j’ai suivi, j’ai aussi vu que ce taux de rebond pouvait être traître. En effet, en fonction de votre référencement et de votre stratégie de liens, l’utilisateur n’arrive pas forcément sur votre page d’accueil.

De ce fait, vous pouvez avoir mis sur Facebook un lien vers l’un de vos articles de blog qui l’intéresse. Donc il atterrira sur votre article après avoir cliqué sur le lien Facebook, le lira, et pourra partir dans la foulée. Cette personne alimentera à la hausse votre taux de rebond… Il en va de même si vous faites une landing page avec un lien externe ou concernant votre page de contact : cette page alimentera votre taux de rebond.

De plus, si l’utilisateur est inactif pendant 30 minutes après avoir ouvert votre page, il passera en taux de rebond… Mais moi la première quand je fais des recherches j’ouvre plusieurs liens dans différents onglets. Et le temps que je les lise, et les analyse, que je me balade d’articles en articles… Les sites des onglets non traités m’ont considérée comme en taux de rebond, et quand j’arrive sur la page et que je clique il me considère comme un nouvel utilisateur !

C’est pourquoi, il est important d’analyser votre taux de rebond en fonction de votre activité, de la nature de votre site et de la construction de vos pages !

Comment l’analyser

Ainsi, regardez d’abord quelle est la nature et les objectifs de votre site internet.
Si vous avez un site marchand, votre but est de vendre, et donc que vos utilisateurs consultent plusieurs pages. Alors ici votre but sera que le taux de rebond soit le plus faible possible. Sans oublier pour autant de prendre en compte vos potentielles landing page ou renvois vers d’autres sites.

Si vous avez un site éditorial ou informatif, l’inverse est plutôt recherché. En effet, les utilisateurs lisent votre contenu qu’après avoir effectué une recherche précise. De ce fait, il est normal que votre taux de rebond soit élevé !

Ensuite analysez le taux de rebond de chaque page de manière individuelle, et non pas le taux de rebond global de votre site. Car votre page d’accueil ou votre landing page ou page de contact n’auront pas le même taux de rebond… Après une landing page ou un formulaire de contact il est normal que l’utilisateur s’en aille, étant arrivé au bout de son processus d’achat ou de recherche.

En résumé


Ainsi pour des données de taux de rebond cohérentes, concentrez-vous sur l’analyse des pages importantes pour vous, en recoupant avec leur construction et la nature de votre site. Vous pourrez ensuite améliorer votre score en fonction de vos attentes les concernant !