Les erreurs à ne pas commettre lors de la création d’une identité visuelle

par | 29 Août 2019 | Graphisme

L’identité visuelle est l’un des éléments les plus important de votre entreprise… Malheureusement, lors d’un lancement il est très facile de la bâcler, de l’oublier, de la mettre de côté, face à tout ce qu’il y a à faire et à penser. Pourtant, c’est ce qui va définir votre entreprise graphiquement aux yeux de vos clients et vous rend reconnaissable ! Voici donc 11 erreurs à ne pas commettre lors de la création d’une identité visuelle 😉.

Oublier des éléments dans la création d’une identité visuelle

Se contenter d’un logo

Warning alert ! Une identité visuelle ce n’est pas qu’un logo ! Eeeeh oui, une identité visuelle, pour avoir quelque chose de bien ficeler et qui créera un impact visuel auprès de vos prospect, c’est l’association de plusieurs éléments, réfléchis conjointement. Il s’agit d’une palette de couleurs, de typographies, d’une charte graphique, d’un univers graphique et enfin d’un logotype. De ce fait, le logo ne fait pas une identité visuelle, ce n’en est qu’un élément… Il faut penser à construire les autres 😁.

Zapper ou ne pas respecter la palette de couleurs

Comme je le disais précédemment, la palette de couleurs fait parti des éléments nécessaires à l’identité visuelle. Elle donne un fil conducteur des couleurs que l’on doit retrouver dans votre communication. Cela vous permet d’être identifiable en un coup d’oeil par vos clients, même sans la présence de votre nom et / ou logo. Par exemple, si je vous parle d’une communication avec du jaune et du bleu, en fonction de son agencement vous penserez soit à la Poste, soit à Ikéa 👌. C’est ce que l’on recherche ici ! De ce fait, il faut bien réfléchir votre palette de couleurs lors de la création d’une identité visuelle, et surtout, bien la respecter ! Car ce n’est pas parce que vous l’avez que vous la respecterez forcément (notamment pour ce qui est des visuels photographiques). En effet, il faut retrouver dans les visuels utilisés la dite palette de couleurs (ou univers graphique) et s’y tenir 🎨!

Ne pas respecter l’univers graphique

Nous y voilà ! Kézako l’univers graphique ? Ce sont les matières, textures attendues, éléments… et que l’on veut retrouver dans les visuels illustrant votre identité visuelle. Par exemple, vous ne voulez que des photos en noir et blanc avec un élément rouge (un bandeau de texte, une écriture, un élément de la photo) : cela rentre dans l’univers graphique. Mais ce n’est pas tout, cela peut être un élément qu’il faut retrouver sur les photos. Pour Com’quat par exemple, un de mes éléments graphiques est le végétal, de ce fait je m’assure d’avoir majoritairement une plante sur mes photos. L’univers graphique doit bien être réfléchi et construit lors de la création d’une identité visuelle, cela simplifiera la communication graphique par la suite 👍.

Bâcler et ne pas respecter la charte graphique

Tout aussi importante, la charte graphique ! Ce gros document est réellement le mode d’emploi de vos éléments graphiques. Elle est donc primordiale lors de la création d’une identité visuelle, et surtout elle DOIT être respectée (c’est trop facile sinon). C’est THE document un peu technique mais important qui vous indique quelles actions / associations vous pouvez faire, etc… Après la création d’une identité visuelle, c’est ce à quoi il faut se référer lors de la communication graphique de votre entreprise, car elle résume tout… Il ne faut donc ni la bâcler, ni la mettre de côté 📚!

erreurs à ne pas commettre création d'une identité visuelle communication digitale graphiste végétale toulouse com'quat

Erreurs de conception lors de la création d’une identité visuelle

Faire une des erreurs à éviter lors de la création d’un logo

Il y a quelques semaines je vous avais déjà parlé des erreurs à éviter lors de la création d’un logo. Il y a donc plusieurs erreurs à ne pas commettre, vous pouvez vous reporter à l’article pour cela 😊.

Copier une autre entreprise ou grand groupe

Aaah c’est facile de s’inspirer d’autres entreprises… D’ailleurs, en réalité, je le recommande tout de même toujours un peu : regarder ce que fait la concurrence ou les métiers complémentaires… Voir ce qui fonctionne et voir comment on pourrait l’adapter pour notre entreprise. Mais je parle bien d’INSPIRATION et d’ADAPTATION, il faut absolument prendre maximum deux éléments de la recette et tout refaire à sa sauce. On ne parle donc pas de copier ou plagier les autres professionnels ! Tout d’abord parce que cela ne se fait pas (propriété intellectuelle), ensuite parce que cela vous dessert en termes d’images auprès de votre cible… Enfin, cela vous dessert aussi parce que vous pouvez vous faire aspirer par l’identité de vos concurrents ou du grand groupe copié si lors de la création d’une identité visuelle vous ressemblez trop à ces derniers 🤭.

Ne pas s’adresser à sa cible principale

Oui oui oui, depuis tout à l’heure je vous parle de vos clients et de votre cible. Ce n’est pas anodin ! En effet, il ne faut pas s’adresser au plus grand nombre, mais bien à VOTRE cible… Votre niche, votre cible de coeur ou cible principale. Tout ces termes pour dire qu’il faut connaître les attentes des personnes à qui vous souhaitez vous adresser, et utiliser des éléments graphiques qui leurs parleront lors de la création d’une identité visuelle 🙋‍.

Faire selon vos goûts (sortez de votre tête !)

Ce point est complémentaire au point précédent. En effet, c’est bien de vouloir faire quelque chose que vous aimez et qui vous ressemble… Mais vous n’êtes pas votre cible, vous n’êtes pas l’utilisateur final de votre entreprise. De ce fait, il ne faut pas centrer la création d’une identité visuelle sur vous mais bien sur votre cible de niche. Vous devez donc apprendre à ne pas réfléchir en « j’aime / j’aime pas » (selon vos propres goûts et votre tête) mais en « est-ce que cet élément graphique est bien représentatif de la solution que j’apporte à la problématique de cette cible particulière ? ». Soyez cohérent dans votre message et votre identité visuelle PAR RAPPORT à votre utilisateur final (et ce n’est pas facile de ne pas s’impliquer personnellement et émotionnellement à cette étape) 🔆.

erreurs à ne pas commettre création d'une identité visuelle graphiste végétale toulouse communication digitale com'quat

Et dans le fond ?

Aller trop vite

Alors oui, vous vous lancez, vous n’avez qu’une envie c’est que tout soit fini pour commencer à communiquer avec enthousiasme. OOoh que je vous comprends 😉. Mais il faut que vous réussissiez à vous canaliser pour ne pas aller trop vite et brûler les étapes. Car la création d’une identité visuelle est trèèèèès importante dans l’élaboration de votre entreprise, elle en pose les fondements graphiques. En allant trop vite, vous allez tâtonner par la suite, vous chercher, faire des tentatives, changer plusieurs fois et vous n’allez donc pas communiquer de manière optimale auprès de votre cible. Alors qu’à l’inverse, en prenant le temps de la créer et la réfléchir dès le début, vous aurez une communication carrée, bien définie, cohérente et vous toucherez plus facilement votre cible 🤩. Que demander de mieux ?

Je tiens tout de même à préciser que si votre entreprise évolue (ce qui peut arriver dès le début, ou au cours des années d’existence), n’oubliez pas de vous assurer que votre identité visuelle est toujours en adéquation avec celle-ci.

Se contenter de ce que l’on trouve

Ah noooon non non. Après la création d’une identité visuelle bien ficelée et de qualité, vous allez la desservir en vous contentant de ce que vous trouver. Qu’est ce que j’entends par là ? Ne pas prendre le temps de faire de la veille, suivre la tendance, prendre la première photo qui vous tombe sous la main (et tant pis s’il manque cet élément, ou si elle est trop pixelisée, pas libre de droits etc). j’ai récemment eu cette situation avec ma recherche de typographies. J’étais tombée sur LA typo de mes rêves, cependant, elle n’était qu’anglophone, donc ne disposait pas des lettres avec accents. Et bien j’ai mis de côté mon coup de coeur et j’ai continué à chercher, même si elle me plaisait énormément : ce n’était pas la bonne car elle ne remplissait pas toutes les cases. C’est pareil avec votre identité visuelle et les éléments que vous allez utiliser dans votre communication pour la représenter 🎉.

Ne penser que « beau »

Certes nous parlons de la création d’une identité visuelle, avec quelque chose que l’on voit, qui est graphique… Mais cela ne doit pas être uniquement « beau » ! En effet, il doit y a voir un fond, une réflexion. Votre identité visuelle sert votre message, vos objectifs ! Elle doit faire passer la qualité de votre entreprise, votre positionnement, votre professionnalisme, etc… Ainsi, avant d’arriver à la création d’une identité visuelle pensez bien à votre identité stratégique. Puis, voyez comment le visuel sert le fond, et inversement. Cela ne doit donc pas être juste joli, plaisant, mais avec un objectif réel derrière 💪.

J’espère que cet article vous aura été utile et que maintenant vous connaissez un peu mieux la checklist des erreurs à ne pas commettre lors de la création d’une identité visuelle 😀 ! Dites-moi si vous avez déjà vécu l’une de ces situations en commentaires, j’ai très envie de connaître votre expérience et d’échanger avec vous 😉 Si vous souhaitez un accompagnement dans la création ou la modification de votre identité visuelle, vous pouvez me contacter pour que nous en discutions 😀 .

À propos

à propos marthe toutain com'quat toulouse brand designer végétal

Je suis Marthe, Brand Designer pour les plant addicts et les entrepreneurs philanthropes.
Je suis spécialisée en identité de marque, mêlant stratégie, web et graphisme.

Le partage et l’accompagnement sont primordiaux dans mon processus de réalisation : nous travaillons ensemble et conjointement sur ton projet 🙂 .

Newsletter

Blog

nec eleifend ante. accumsan dolor. pulvinar