Les différents statuts professionnels

par | 10 Sep 2020 | Business

Tu as décidé de te lancer à ton compte et devenir un professionnel avec un super projet qui va changer la face du monde ? Déjà, c’est super, bravo à toi, je suis de tout cœur avec toi !! 💪🏻 Mais là se pose un problème : quel statut choisir ? Société ? Entreprise ? Quelles sont les différents statuts professionnels qui s’offrent à toi, leur avantage et leur limite ? Toutes ces questions je me les suis posées aussi avant de me lancer 🙂 Je vais te faire un résumé de ce que j’ai trouvé au fil de mes recherches 😉 !

Les différents statuts entrepreneurs

Parmi les différents statuts professionnels, il y a ceux qui te permettent d’avoir une entreprise, ou plutôt d' »être » une entreprise. Ici, tu es en solo, indépendant et à ton compte, tu n’as pas d’associés. En fonction de la profession que tu exerces, il y a deux grandes familles de statuts entrepreneurs.

Auto entrepreneur / Micro entrepreneur

Celui ci est un peu le « premier pas » / « phase de test » des entreprises. Il est bien pratique comme statut intermédiaire pour les premières années d’existence de ton entreprise car il ne demande aucun gros frais au lancement. Tu dois simplement avoir un compte bancaire dédié et souscrire à une caisse maladie pour ta mutuelle.
Cependant, arrivé à un certain montant de chiffre d’affaire réalisé (en fonction de ta catégorie : Commercial, Artisan, Libéral) tu ne peux plus être micro-entrepreneur et tu dois choisir autre chose parmi les différents statuts professionnels… Ou alors, tu passes automatiquement en EIRL 😉 !

Je t’ai d’ailleurs récemment indiqué sur le blog les étapes d’un bon lancement pour devenir entrepreneur où je te parle un peu plus en détail de son fonctionnement 🙂

Les avantages :
+ Tu n’as pas de frais à avancer pour t’inscrire : c’est gratuit !
+ l’inscription est facile : elle se fait sur internet en quelques clics avec des documents à fournir, puis au bout de maximum un mois tu reçois ton certificat par courrier !
+ Jusqu’à un certain seuil de chiffre d’affaire tu es exonéré de TVA
+ Tu peux bénéficier de l’ACRE qui réduit le montant de tes charges sur les premières années de ton activité
+ Il y a peu de frais annexe (assurance – mutuelle – banque si tu as pris un compte pro)
+ Tu es seul et n’a aucune obligation de faire appel à d’autres professionnels pour la gestion de ton entreprise
+ Ce statut est cumulable avec le chômage : tu dois simplement actualiser tes revenus (chiffre d’affaire brut) auprès de Pôle Emploi tous les mois et ils te versent un complément en fonction de tes droits
+ Tu ne payes des charges que si tu perçois un chiffre d’affaire dans le mois
+ Tu peux cumuler ton activité en auto entreprise avec différents statuts professionnels : salarié, une autre entreprise, artiste auteur, etc tant qu’il n’y a pas de potentielle situation concurrentielle et que cela ne va pas à l’encontre de ton contrat
+ Il suffit de remplir un formulaire pour arrêter ton activité
+ Tu disposes d’un accès à la formation

Les inconvénients :
Comme je le disais : tu es seul, tu dois donc être multitâche et apprendre à faire de la compta, de la prospection, respecter la loi etc
Les aides pour les entrepreneurs sont assez réduites : très mauvaise couverture santé, pas de jours d’indémnisation (à moins d’y souscrire en complémentaire), très mauvaise retraite…
Tu déclares tous les mois ton chiffre d’affaire : tu ne dois pas déduire tes frais, ce qui fausse un peu les choses au final
Les banques /propriétaires de locaux / propriétaires de logement sont vite frileux devant ce statut : tu dois montrer patte blanche à plusieurs reprises si tu veux faire un prêt ou déménager, avec une grande possibilité d’essuyer tout de même un refus.

Artiste-auteur / diffuseur / commerçant d’art

Pour certaines professions, le statut d’Artiste-Auteur est plus adapté ! On le voit dans le graphisme et l’illustration par exemple, en fonction de leur spécialisations certains professionnels sont auto entrepreneurs, d’autres artistes.
La définition étant que l’artiste auteur tire ses revenus exclusivement de la vente d’oeuvres originales ou de droits d’auteur.

Depuis cette année, ces différents statuts professionnels dépendent de l’URSSAF, tout comme la micro-entreprise. La différence étant que la sécurité sociale qui leur est rattachée est la MDA (maison des artistes) ou l’Agessa.

Les avantages :
+ Il n’y a pas de plafond de chiffre d’affaire : une fois artiste-auteur tu peux le rester autant que tu le veux !
+ Les cotisations sociales sont allégées à 17%
+ Tu déduis tes frais de ton CA lors de tes déclarations
+ La couverture sociale est équivalente à celle des salariés
+ Tu disposes d’un accès à la formation
+ Il n’y a pas de CFE avec ce statut
+ Tu as accès gratuitement à tous les musées

Les inconvénients :
Tu ne peux facturer que certains type de projet : que des oeuvres originales ou droit d’auteur. Pour tout autre type de prestation il faut que tu te tournes vers un autre des différents statuts professionnels
L’inscription est facile mais longue
Les démarches administratives sont longues et chronophages
Tu dois atteindre un revenu minimum de 9027€ par an pour être complètement couvert

Les différents statuts professionnels de type « société »

SARL

La Société À Responsabilité Limitée est le statut professionnel le plus répondu en France – et ce n’est pas sans raison ! Le statut peut être choisi par les artisans, les commerçants, les industriels, et les professions libérales, mais il ne peut pas être utilisé pour les professions juridiques, judiciaires ou de santé (sauf pour les pharmaciens).
Pour s’inscrire il faut rédiger ses statuts, s’immatriculer auprès de la chambre des commerces puis déposer un avis de constitution auprès d’un journal dédié !
Pour créer une société en SARL, il faut être 2 associés au minimum, et avoir un capital de départ.

Les avantages :
+ Il n’y a pas de montant minimum pour le capital de départ : c’est aux associés de le définir
+ La responsabilité des associés est limitée au montant de leur apport (définissant leurs parts)
+ Les parts peuvent être léguées aux membres de ta famille
+ La couverture sociale est intéressante
+ Il n’y a pas de plafond de chiffre d’affaire
+ Tu déduis tes frais de ton CA pour tes déclarations
+ Tu peux te verser des dividendes liées au bénéfice produit par ta société
+ Tu disposes d’un accès à la formation

Les inconvénients :
L’immatriculation est longue et chronophage
Il est conseillé d’avoir un comptable pour la gestion de tes comptes
Tu ne peux pas être seul dans ton entreprise
Tu payes tout de même des cotisations si tu ne fais pas de chiffre d’affaire

EURL

Il signifie Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée et correspond à une SARL mais avec un seul associé : toi ! Sinon, le fonctionnement est exactement le même que pour la SARL. De plus, le changement entre les différents statuts professionnels de la EURL à la SARL se fait très facilement !

SAS

Il signifie Société par Actions Simplifiée. C’est un statut très souple dans son fonctionnement. Ce type de société doit être monté à plusieurs, et toutes les décisions doivent se faire ensemble et unanimement. De plus, il doit y avoir un capital social de départ.

Les avantages :
+ Les règles de fonctionnement et de partages des actions sont libre à la décision des fondateurs
+ La responsabilité des associés est limitée aux apports
+ C’est une structure évolutive qui te permet de facilité les partenariats et associations
+ La possibilité de consentir des options de souscription ou d’achat d’actions aux dirigeants et/ou aux salariés de la société
+ Tu as une grande crédibilité aux yeux des banques / clients / fournisseurs grâce à ce statut
+ Les parts peuvent être léguées aux membres de ta famille
+ La couverture sociale est intéressante
+ Il n’y a pas de plafond de chiffre d’affaire
+ Tu déduis tes frais de ton CA pour tes déclarations
+ Tu peux te verser des dividendes liées au bénéfice produit par ta société
+ Tu disposes d’un accès à la formation

Les inconvénients :
Tu fais l’objet de frais et un formalisme de constitution
Tu dois être avec des associés pour avoir e type de statut professionnel
La SAS requiert une grande rigueur dans la rédaction des statuts
L’immatriculation est longue et chronophage
Il est conseillé d’avoir un comptable pour la gestion de tes comptes
Tu payes tout de même des cotisations si tu ne fais pas de chiffre d’affaire

SASU

Il signifie la Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle. Il s’agit d’une SAS pour une seule personne (à l’image de l’EURL pour la SARL). Cette société bénéficie d’un avantage supplémentaire non négligeable : ses démarches administratives sont facilitées 😉 .

Et cerise sur le gâteau : voici un lien permettant de comparer et choisir son statut juridique facilement, grâce à un tableau détaillé des différents statuts professionnels 😉

À propos

à propos marthe toutain com'quat toulouse brand designer végétal

Je suis Marthe, Brand Designer pour les plant addicts et les entrepreneurs philanthropes.
Je suis spécialisée en identité de marque, mêlant stratégie, web et graphisme.

Le partage et l’accompagnement sont primordiaux dans mon processus de réalisation : nous travaillons ensemble et conjointement sur ton projet 🙂 .

Newsletter

Blog

sit id fringilla sed consequat. nunc ut Aenean elit. leo. velit, Aliquam