En communication il y a des mots et des termes à éviter. Je vous ai parlé récemment des erreurs à éviter quand on crée son logo, maintenant je vous parle des mots tabous en communication. On ne l’apprend pas vraiment, ce n’est pas officiel et généralement cela relève du bon sens, mais certains mots sont tabous en communication ! Lorsque j’ai parlé à une de mes consoeurs de mon envie de traiter de ce sujet, elle m’a répondu « ah bon, il y a des mots interdits ? ». Pour vous dire à quel point c’est non officiel ! Mais à force de pratiquer et d’en faire l’expérience cela devient un automatisme et on finit par les éviter. C’est pourquoi, je vous livre aujourd’hui une partie des mots tabous en communication que je connais ! Enjoy 😉

Attention à l’utilisation de la négation

Qui n’a jamais conclut un mail par « n’hésitez pas à… » ? Tout le monde ! Et pourtant, il s’agit de l’utilisation de la négation… On entre là dans le mécanisme cérébral qui associe à la négation un sens négatif. Ainsi, bien que le message soit positif, inconsciemment cela met un frein, un interdit et ça n’engendre pas l’utilisateur à l’action. Donc en communication, ne jamais utiliser de phrases négatives « ne…pas », surtout si c’est pour inciter une action.
On bannit donc des messages de votre communication : « n’hésitez pas à… », « il n’y a aucun problème », etc.

En communication, pas de mots à connotation négative

Une de mes amies graphistes a mis en place sur son instagram un joli challenge : toutes les semaines elle propose un thème, ses abonnés lui fournissent des mots en rapport avec ce thème, elle en tire un au sort et elle construit une identité visuelle et un branding pour ce mot et ce thème. C’est une super idée, tout le monde peut y participer, c’est vraiment top. Pourquoi je vous parle de ça ici ? Parce que chaque semaine, dans les mots qu’elle reçoit, il y a des mots qui font partie de la catégorie « mots à connotation négative ». Je m’explique avec un exemple : quand elle a demandé le mot « psychologie » elle a reçu des mots tels que « dépression ». Or le challenge est de créer un nom de société comprenant ce mot, et toute une identité visuelle qui tourne autour… Qui irait voir un psychologue qui a dans le nom de son entreprise « dépression » ? Personne ! Pourquoi ? Parce que c’est un mot à connotation négative, qui nous repousse. En effet, nous sommes attirés pour des choses positives, lumineuses, attrayantes.

Donc les termes dépression, tristesse, rupture, casse, mort, tout cela ne nous inspire pas confiance. Ainsi, ces mots sont tabous en communication, d’autant plus s’ils se retrouvent dans le nom de votre entreprise qui est la première impression pour votre cible ! Vous ne voulez pas la faire fuir, mais l’attirer… Donc on dit « au revoir » aux mots négatifs.

les mots tabous dans la communication com'quat

Les jeux de mots, ok mais attention aux doubles sens

Je parle ici de la communication dans le nom de l’entreprise ! Au moment du brainstorming et de la réflexion de notre nom, on finit toujours par avoir des idées folles avec des jeux de mots. Ce n’est pas bête, car l’humour donne toujours un côté humain et sympathique à votre entreprise. Cependant, attention aux doubles sens, qui peuvent avoir un sens repoussant et négatif (comme je l’ai dit précédemment).

Je vais prendre un exemple pour être plus explicite 😉 . Il y a quelques jours j’ai créé un compte instagram secondaire dédié à mes plantes, afin de recentré mon compte principal sur ce qui se passe dans mon activité d’auto entrepreneuse. Il a donc fallu que je trouve un nom pour ce nouveau compte ! J’avais plusieurs idées, notamment « je me suis planté » que je trouvais drôle et humoristique. En effet, il y a le côté « plante / je plante / j’ai planté », mais aussi « je me plante moi car je suis une plant addict » et l’humour avec l’autre sens de « se planter » car tout plante addict a d’abord fait des erreurs avec ses plantes. SAUF QUE ! « Je me suis planté » a un sens très négatif, ce qui était pour moi une petite touche d’humour est en réalité le sens premier que le cerveau perçoit en lisant cet intitulé… Et donc le double sens et le jeu de mot m’aurait en réalité desservi car il est négatif et donc repousse.

C’est à ça que je fais référence dans cette partie : cherchez les sens caché, les doubles sens possibles de vos noms d’entreprises… Quitte à vous renseigner sur la signification de votre nom dans une autre langue ! Vous ne voudriez pas vous appeler « poisson pourri » en javanais…

Pas de sexualité je vous prie

Enfin, à moins de travailler dans ce milieu, on évite tous les termes qui pourrait faire référence à la sexualité… D’autant plus si votre entreprise n’a rien à voir avec cela ! Car automatiquement vous allez avoir sur le dos une étiquette et les prospects passeront leur chemin sans même s’intéresser à vous… Et on ne va pas se mentir, ce n’est pas ce que vous recherchez.

 

Ainsi, je vous ai fourni quelques exemples de mots et expressions tabous en communication, aussi bien dans votre contenu que dans votre nom d’entreprise. J’espère que cela vous aura été utile et vous aura donné de bonnes idées ! Dites-moi en commentaires si vous connaissez d’autres principes de mots interdits en communication auxquels je n’aurais pas pensé, ou de cas que vous auriez rencontré !