Fait à partir de raisin fermenté depuis des millénaires, le vin est un emblème de la gastronomie française partout dans le monde. Inscrit depuis 2010 sur la liste du patrimoine immatériel de l’humanité par l’Unesco, son importance en fait un élément majeur du patrimoine culturel et économique français. Jetons donc un oeil sur l’état du marché du vin en France et ses chiffres clés.

La filière viticole en France

Aujourd’hui, le marché du vin en France compte un peu plus de 558 000 acteurs de la vigne et du vin. Ils représentent 0,83% de la population française actuelle (au 1er janvier 2018).

Pourtant, la viticulture est le premier secteur agricole français ! D’ailleurs, sur les 95 départements de la métropole française, 66 sont viticoles, soit 69% des départements. Ceci représente dans le paysage de la France 750 000 hectares de vignes.

De manière générale, la France produit principalement du vin tranquille (3/4 de la production viticole). Il est produit à 55% de vin rouge, 26% de vin blanc et 19% de vin rosé.

Le chiffre le plus révélateur de cette filière viticole française est le fait que les 558 acteurs du vin du territoire, qui représentent 0,007% de la population mondiale, produisent à eux seuls 16 % du vin de la planète ! En plus, ils représentent 10% de la surface mondiale de vignes de cuve ! Et ça, ça me rend admirative 🙂 .

marché du vin en france quelques chiffres clés viticulteurs communication viticole com'quat par marthe toutain toulouse

Le marché du vin en France : quelle consommation ?

Les français sont adeptes de la consommation de vin… Ils en consomment lors d’ « apéros » (au moins 40% des français prend un apéritif au moins une fois par semaine en dehors des vacances), de repas ou simplement pour un plaisir gustatif. Pour être plus précis, 51% sont des consommateurs occasionnels (1 à 2 fois par semaine), 16% des consommateurs réguliers (quasiment tous les jours) contre 33% de non consommateurs (jamais ou dans de très rares occasions).

Ainsi, 85% des ménages français ont acheté du vin pour leur consommation personnelle à domicile au cours de l’année. Cela représente une consommation annuelle oscillant entre 28 et 30 millions d’hectolitre de vin ! Ce qui classe la France 2e plus grand consommateur de vin mondial derrière les Etats-Unis et devant l’Italie. (En même temps, les Etats-Unis sont hors compétition : leur population s’élève à près 328 millions d’habitants, face à 67,2 millions pour la France).

marché du vin en france quelques chiffres clés sur la consommation communication viticole viticulture com'quat marthe toutain toulouse

Quelle place dans l’économie française

Aujourd’hui, il existe en France 368 Appellations d’Origine Contrôlée (AOC) viticoles (représentant 47% des vins produits) et 74 Indications Géographiques Protégées (IGP) (soit 28% des vins). Les 17% des volumes restants sont destinés à des vins de bouche.

La vente

En France, la répartition des vins disponibles à la vente se fait principalement en grande distribution (GD). En effet, sur 10 bouteilles de vin tranquille consommées, 5 seront commercialisées en GD, 3 seront dégustées au restaurant, 1 disponible chez le caviste et la dernière sera vendue au domaine viticole. Les restaurants proposent généralement des cartes avec en moyenne 9 références de vins tranquilles. De plus, 96% des cafés-bars-restaurants proposent ces derniers « au verre », pratique typique de la France, pour un prix moyen de 4€.

Mais le marché du vin en France ne se cantonne pas qu’à la métropole ! En effet, de nombreux amateurs de la gastronomie française se trouvent dans des pays étrangers. De ce fait, la viticulture représente le 2e secteur d’exportation excédant en France, derrière l’aviation et le luxe. Ainsi, l’exportation de vin rapporte à elle seule à la France 8,7 milliard d’euros par an.

Le tourisme

Le vin est un réel vecteur de tourisme. A tel point qu’à terme dédiée a été créé : l’oenotourisme. Aujourd’hui, nous comptons 10 millions d’oenotouristes par an, composés à 42% par des étrangers. De ce fait, plus de 10 000 caves oenotouristiques se sont mises en place pour les accueillir et proposer des dégustations et des visites. Il est aussi possible de se rendre aux 31 musées / sites liés au vin présents sur le territoire. Enfin, pour répondre à la demande de l’oenotourisme, il existe aujourd’hui 67 destinations labellisées « vignobles et découvertes ».

Informations trouvées sur vinetsociete.fr.

Ainsi, le marché du vin en France, bien que composé de très peu d’acteurs, représente une très grande part de l’économie française et de son patrimoine culturel. Cependant, le vin fait tellement parti de notre environnement quotidien, que nous oublions très facilement son rôle dans notre culture. Il est donc primordial aujourd’hui de prendre conscience de cette spécificité française, de cette chance que nous avons. Ceci pourrait passer pour une communication différente, car aujourd’hui, la communication viticole est pratiquement inexistante.